• plan zéro phyto

    A l’origine de la démarche

    Suite aux Grenelles de l’environnement, le PLAN ECOPHYTO fixe l’objectif de réduire progressivement l’usage des produits phytopharmaceutiques en France. Bien que les collectivités territoriales n’en utilisent que 3% à 5% du total national, elles n’ont pas été oubliées par le PLAN ECOPHYTO…

    Depuis le 6 février 2014 la loi visant à mieux encadrer l’utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire, appelée « loi Labbé », interdit leur usage en collectivité territoriale, à partir de 2020, pour entretenir les espaces verts, forêts et promenades accessibles au public.

    Le 22 mai 2014 La Ministre de l’Écologie, Ségolène Royal a présenté la démarche « Terre saine, villes et villages sans pesticide » avec comme objectif : générer une dynamique au niveau national.

    De plus, un amendement à la loi sur la biodiversité, adopté en première lecture, fait avancer de 3 ans et demi l’échéance de disparition des substances actives en Espaces Verts, soit une interdiction au 1er mai 2016 !

    Zéro Phyto, pour quoi faire ?

    Outre l’obligation de se conformer à la législation, engager une démarche permettant de se passer des produits de traitement permet d’anticiper une réglementation contraignante tout en assurant une gestion durable des espaces publics, et plus largement des communes. C’est aussi engager une action positive concrète répondant à une demande forte des administrés en matière de protection de l’environnement. C’est préserver la santé des agents qui appliquent et des habitants. Mais c’est surtout, grâce à des aides incitatives, une mise en valeur de savoir-faire dans la commune, qui permettent l’obtention de labels démontrant votre engagement pour le respect de l’environnement.

    Sans pesticide c’est possible !

    Se passer des produits de traitement est aussi, et avant tout, une démarche technique. Elle passe par l’identification de différentes zones avec pour chacune des besoins spécifiques et une gestion adaptée. Pour la réaliser il faut également repenser la conception, la réalisation et l’aménagement des espaces afin de favoriser et de recréer la Biodiversité. Et pour lutter contre les maladies, les parasites et les herbes envahissantes, il faudra utiliser des solutions préventives et faire usage de moyens alternatifs aux produits phytosanitaires

  • 5ème programme d'action nitrates

    Un nouveau programme d’action, destiné aux agriculteurs et dénommé 5ème programme d’action nitrates, est en vigueur.